Quel est le tarif d’un abonnement EDF triphasé ?

Les compteurs triphasés sont aujourd’hui plutôt rares en France, mais certains logements en sont encore équipés, particulièrement les grandes habitations en milieu rural. Qu’est-ce qu’un compteur triphasé ? Combien coûte un abonnement EDF triphasé ? Comment passer en monophasé ? Nous vous avons préparé toutes les réponses.

Aujourd’hui, la plupart des compteurs triphasés encore en place se trouvent dans des locaux professionnels utilisant ou ayant utilisé des appareils nécessitant un branchement de ce type ou dans des logements dont la configuration le justifie. Toutefois, il est toujours possible de passer du triphasé au monophasé, ou l’inverse.

Compteur triphasé ou monophasé ?

Avant de décider si vous souhaitez changer de compteur, il convient d’identifier correctement celui présent dans le logement et de savoir ce qu’il se passe en cas de changement.

Comment savoir quel compteur est dans mon logement ?

Lors de l’achat d’un bien immobilier, ou au moment de la signature d’un contrat de location, le propriétaire doit normalement transmettre à l’acheteur ou au locataire toutes les informations importantes concernant le compteur d’électricité et, s’il y en a un, de gaz.

Si pour une raison ou une autre cela n’a pas été fait, il est toujours possible d’identifier le type de compteur (monophasé ou triphasé), simplement en regardant l’installation qui a été faite.

Les prises de courant sont différentes en fonction du compteur ; en monophasé, ce sont des prises classiques, rondes, avec deux trous. Avec un branchement triphasé, les prises sont plus grandes, rondes également et munies de trois ou quatre trous et d’un trou plat.

En cas de doute, il est également possible de vérifier l’information directement au niveau du compteur : s’il a deux câbles d’alimentation, il s’agit d’une phase et d’un neutre, le compteur est en monophasé. S’il a quatre câbles d’alimentation, ce sont trois phases et un neutre, le compteur est en triphasé.

Avantages et inconvénients du triphasé

Le compteur triphasé a été installé pour des raisons bien précises, il permet notamment :

  • de faire fonctionner certains appareils électriques (piscine chauffée, pompe à chaleur, fours, machines professionnelles, etc.) ;
  • aux installations dont la puissance nécessaire est supérieur ou égale à 18 kVA de fonctionner correctement ;
  • d’éviter les pertes lorsque la distance entre différentes parties de l’installation électrique est grande (plusieurs bâtiments alimentés, compteur extérieur en bordure de terrain, etc.).

Cependant, le problème principal lié au compteur triphasé est le risque de déséquilibrage et les disjonctions que cela peut entraîner. En effet, le logement est équipé de trois phases dont la puissance est égale à un tiers du total.

Par exemple, un logement en triphasé dont la puissance souscrite est de 12 kVA dispose de trois phases de 4 kVA, soit quatre circuits électriques différents. Si tous les appareils du logement se trouvent sur une seule ou même deux des phases, elles sont mal équilibrées, les 4 kVA par phase sont dépassés et l’installation disjoncte, même si la puissance totale est bien en dessous des 12 kVA.

Pour prévenir ce risque, la solution est de demander une puissance supérieure à la puissance totale réellement nécessaire. Cela évite effectivement que l’installation « saute », mais cela augmente également le prix de l’abonnement EDF du compteur triphasé, la partie fixe de la facture (voir la grille tarifaire ci-dessous).

Changement compteur triphasé monophasé

Il est relativement simple de passer d’un compteur triphasé à un monophasé ou inversement. Pour cela, il faut :

  1. avoir déjà souscrit un contrat d’électricité avec EDF ou l’un de ses concurrents ;
  2. contacter le fournisseur en question pour lui faire part de la demande de changement ;
  3. attendre qu’un rendez-vous soit programmé avec Enedis pour faire la modification (sous 10 jours ouvrés) ;
  4. être présent lors des travaux.

Combien coûte un compteur triphasé ?

Il est possible de demander la modification d’un branchement en triphasé, mais cette intervention n’est pas gratuite : elle est facturée par le fournisseur pour le compte du gestionnaire de réseau Enedis.

Prix d’installation du compteur triphasé

Le coût du passage du triphasé au monophasé (ou inversement) est d’un peu plus de 150 € TTC ; le tarif précis dépend de s’il y a également modification de la puissance souscrite et/ou de l’option tarifaire (base ou heures pleines heures creuses). Ce montant est fixé par Enedis et n’est pas négociable.

À ce prix du changement de compteur triphasé, il faut également ajouter le coût des modifications à effectuer sur l’installation intérieure d’électricité. Pour connaître à l’avance le prix total de la modification, il est recommandé de demander des devis à plusieurs électriciens de votre région avant de vous lancer.

Tarif de l’abonnement EDF triphasé

Le coût de l’abonnement EDF pour un compteur triphasé est le même qu’en monophasé ; c’est également le cas pour le prix du kWh d’électricité. Toutes les offres d’électricité présentes sur le marché, en base ou en heures pleines heures creuses, peuvent être souscrites avec un compteur monophasé ou triphasé, sans augmentation du prix. La raison pour laquelle on considère que le triphasé est plus cher que le monophasé est que la puissance souscrite est en général plus élevée avec le premier.

Prix de l’abonnement annuel EDF Tarif Bleu TTC – juin 2019
Puissance souscrite Option Base Option Heures Pleines Heures Creuses
3 kVA 91,92 €
6 kVA 110,52 € 123,60 €
9 kVA 130,32 € 151,32 €
12 kVA 150,96 € 177,24 €
15 kVA 170,88 € 201,36 €
18 kVA 191,52 € 223,68 €
24 kVA 237,72 € 274,68 €
30 kVA 283,80 € 299,52 €
36 kVA 320,28 € 337,56 €

Compteur triphasé : mode d’emploi

Certains consommateurs se posent des questions très précises sur le branchement en triphasé : le compteur, la tension, l’ampérage, ou encore la situation des professionnels tarif jaune. À défaut de notice pour compteur triphasé, vous retrouverez ci-dessous toutes les informations importantes liées à ce type de branchement.

Comment lire un compteur triphasé ?

Le terme de compteur triphasé est en fait une référence au type de branchement, à la manière dont le logement ou local professionnel est alimenté en électricité.

Le compteur est en fait « normal ». Cela signifie que, comme dans le cas d’un branchement monophasé, il peut être électromécanique (ancien avec une roue qui tourne), électronique (boîtier blanc avec un écran numérique) ou Linky (boîtier vert-jaune très flashy, également équipé d’un écran). D’ici 2021, tous les compteurs devraient être remplacés par ce dernier, qu’ils soient branchés en monophasé ou triphasé.

Les compteurs étant identiques, la manière de relever l’index de consommation également :

  • avec un compteur électromécanique, il suffit de relever le ou les nombres dans les cadrans ;
  • avec un compteur électronique, il faut appuyer sur le bouton défilement (de couleur bleue) jusqu’à faire apparaître le relevé de compteur sur l’écran ;
  • avec un compteur Linky, il faut appuyer sur le bouton défilement (+ ou -) jusqu’à faire apparaître la relève sur l’écran.

Ampérage et calcul de puissance

Pour les consommateurs n’ayant pas fait de physique depuis longtemps, il n’est pas toujours évident de comprendre de quoi il s’agit lorsque l’on parle de tension, puissance ou intensité.

La tension est exprimée en volt (V) et représente une différence de potentiel entre le début et la fin du circuit électrique : dans le cas d’un logement, l’installation intérieure d’électricité. Plus elle est élevée, plus les électrons dans le circuit se déplacent rapidement d’un point à un autre. Elle peut être assimilée à la différence d’altitude entre un point A et un point B, le circuit électrique serait alors un fleuve qui s’écoule plus ou moins rapidement selon la différence d’altitude.

En France, l’alimentation des logements se fait en 230V en monophasé et 400V en triphasé (pour que les 3 circuits soient en 230V).

La puissance est exprimée en kiloVolt-Ampères (kVA) et c’est une notion plus abordable : il s’agit de la rapidité à laquelle de l’énergie est produite ou consommée, c’est une quantité d’énergie par unité de temps. Donc, plus la puissance d’un compteur est élevée, plus la quantité d’électricité qui peut être consommée à un moment donné est élevée.

L’intensité électrique s’exprime en Ampères (A) et mesure le courant électrique. Dans l’analogie de la rivière, elle correspond au débit, au nombre d’électrons qui passe en un point du circuit en un temps donné.

L’intensité, parfois appelée ampérage, dépend directement de la tension, mais se calcule différemment pour un branchement monophasé ou triphasé.

Conversion de la puissance en Ampères (A)
Puissance souscrite Ampérage du compteur
Compteur monophasé Compteur triphasé
3 kVA 15 A
6 kVA 30 A 10 A
9 kVA 45 A 15 A
12 kVA 60 A 20 A
15 kVA 90 A 25 A
18 kVA 30 A
24 kVA 40 A
30 kVA 50 A
36 kVA 60 A

Le compteur triphasé en tarif jaune

Le Tarif Jaune d’EDF était l’offre réservée aux professionnels dont la puissance souscrite se situe entre 36 et 250 kVA. À ce titre, ce tarif n’était disponible qu’en branchement triphasé.

Aujourd’hui, le tarif jaune n’existe plus, et tous les professionnels peuvent choisir de souscrire un abonnement triphasé avec EDF ou l’un de ses concurrents. Pour être sûr de faire le bon choix, il est conseillé de demander des devis à plusieurs fournisseurs avant de s’engager.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.0/5 - 2 avis