Comment formuler une demande de raccordement EDF ?

Dans la plupart des cas, c’est Enedis et non EDF qui s’occupe du raccordement des maisons et locaux professionnels neufs. La demande de raccordement est une démarche plutôt simple, lorsque l’on sait comment s’y prendre.

Pour demander le raccordement d’une maison individuelle ou d’un local professionnel, il faut contacter le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis. Celui-ci est une filiale totalement indépendante d’EDF qui travaille avec tous les fournisseurs sans discrimination.

EDF, comment faire une demande de raccordement ?

Pour demander le raccordement d’un logement, il suffit d’adresser un dossier à Enedis. Pour les particuliers ne souhaitant pas se charger de suivre l’avancement de l’opération, certains fournisseurs (EDF, Engie, Total Direct Energie, Eni, etc.) proposent des services d’accompagnement payants. Les professionnels du bâtiment (architectes, maîtres d’ouvrage, etc.) ayant travaillé sur la construction peuvent également l’inclure dans leur prestation.

Adresser une demande à Enedis

Le plus souvent, la demande de raccordement se fait en ligne. Pour cela, il faut se rendre sur le site internet et remplir le formulaire dédié à cette opération. A cette occasion, il faudra faire parvenir au gestionnaire :

  • le permis de construire autorisant le nouveau logement ;
  • le plan de situation du terrain à raccorder ;
  • le plan de masse indiquant tous les éléments importants ;
  • la puissance de raccordement demandée ;
  • l’engagement écrit du demandeur à régler les travaux de raccordement et à entreprendre les travaux nécessaires sur sa parcelle.

Une fois ces documents reçus, Enedis prend le temps de préparer une proposition de raccordement chiffrée. Celle-ci est en général adressée au demandeur sous 10 jours ouvrés et contient un devis, une date prévisionnelle de fin des travaux, un descriptif des travaux à réaliser par le demandeur sur sa parcelle et les coordonnées d’un conseiller dédié.

Cette première offre de raccordement est gratuite et valable trois mois. Passé ce délai, il faudra demander une nouvelle étude de la situation à Enedis. Dans le cas d’un terrain très éloigné d’autres habitations, et donc du réseau d’électricité, le gestionnaire peut mettre jusqu’à 6 semaines à préparer une offre de raccordement. Pour que les travaux de raccordement puissent commencer, le consommateur doit accepter l’offre faite par Enedis et payer un acompte (en général 50% du total).

Quand faire la demande de raccordement ?

Sachant qu’il peut s’écouler plusieurs mois entre la demande de raccordement et la fin des travaux, il est conseillé de le faire bien avant la fin des travaux de construction du nouveau logement. Le dossier peut être constitué au plus tôt lorsque les plans définitifs du logement et de son installation électrique sont validés.

En termes de délai, il faut aussi prévoir le temps d’obtenir le certificat de conformité Consuel et la mise en service de l’installation après la souscription d’un contrat. Sans ces deux étapes, la maison neuve ne pourra pas être alimentée en électricité.

Demande de raccordement EDF chantier

Pour pouvoir utiliser l’électricité lors des travaux avant d’avoir obtenu le raccordement définitif, il est possible de demander un branchement provisoire. Celui-ci ne nécessite pas de travaux de grande ampleur et peut être obtenu relativement rapidement comparé à un raccordement classique.

Contrairement à celle du compteur définitif, la demande de compteur de chantier se fait à EDF ou l’un de ses concurrents. Il faut souscrire un contrat avec un fournisseur d’électricité ; c’est lui qui s’occupera ensuite de contacter Enedis pour que ses techniciens fassent le déplacement et installent un compteur provisoire.

Ce branchement ne peut en général pas être conservé plus de 28 jours, et il est obligatoire de demander un raccordement classique une fois les travaux terminés.

Combien coûte le raccordement EDF ?

Enedis ne publie pas ses grilles forfaitaires pour connaître à l’avance le prix d’un raccordement. Cependant, nous savons qu’un raccordement classique coûte en général entre 2 000 et 2 500 € TTC. Le prix varie notamment en fonction :

  • de la puissance de raccordement demandée (12 kVA monophasé ou 36 kVA triphasé) ;
  • de la zone géographique dans laquelle se trouve le logement ;
  • du type de branchement à réaliser (souterrain ou aérien) ;
  • de la distance entre le logement et la bordure de la propriété (plus ou moins de 30 mètres).

De plus, si la construction se fait sur un terrain déjà viabilisé, les coûts seront bien moins importants. En effet, dans ce cas-là, seuls les travaux à réaliser sur la parcelle sont à la charge du demandeur ; ceux devant être fait sur la voie publique ayant déjà été réalisés.

Pour avoir plus d’informations sur le branchement qui doit être demandé dans votre cas, de nombreux articles en ligne détaillent les différents raccordements (puissance, type de branchement, etc.) et les cas dans lesquels ils sont recommandés. Pour les consommateurs souhaitant se faire aider par un professionnel, il est conseillé d’aborder le sujet avec l’électricien s’occupant de l’installation électrique dans le logement. Il pourra vous conseiller pour le raccordement et vous proposera peut-être même un service d’accompagnement.

Demande de raccordement EDF SEI

A l’origine, EDF s’occupait en France de tous les maillons de la chaîne de valeur de l’électricité : production et achat, transport, distribution, fourniture aux professionnels et particuliers. Depuis la libéralisation du marché en 2007, le groupe a été scindé en plusieurs filiales indépendantes les unes des autres. Celles chargées des réseaux (de transport et de distribution) travaillent maintenant de manière non-discriminatoire avec tous les fournisseurs.

Cependant, sur certaines parties du territoire, il existe encore des entreprises ayant le monopole sur le marché de l’électricité. En métropole, cela concerne environ 5% de la population, qui doivent donc contacter l’Entreprise Locale de Distribution (ELD) dont ils dépendent pour demander un raccordement.

En Corse et en Outre-mer, c’est une filiale d’EDF qui gère tous les aspects liés à l’approvisionnement en électricité : la Direction des Systèmes Energétiques Insulaires (SEI). C’est donc cette entité qu’il faut contacter pour demander un raccordement en Guyane, Martinique, Guadeloupe ou encore à la Réunion.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - 2 avis