Qu’est-ce qu’Enedis ?

Depuis l’essor de l’électricité il y a désormais deux siècles, le réseau électrique n’a cessé d’évoluer. Enedis, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité sur 95 % du territoire français, participe activement à cette transformation.

 

Missions, valeurs, défis pour l’avenir, voici le portrait détaillé d’Enedis, société anonyme attachée à son indépendance et à sa transparence.

Et l’électricité fut !

Le développement de l’électricité a lieu à partir de la fin du 19ème siècle, avec l’électrification des tramways, des métros et des chemins de fer. Les compagnies d’électricité s’implantent alors dans les grandes villes. On assiste aux premières constructions de centrales électriques avec un usage propre à chaque structure.

Mais le besoin de l’unité se fait vite sentir et se concrétise dans le cadre d’un système de concessions de service public. Des sociétés tierces gèrent donc la construction des infrastructures électriques et en assurent l’exploitation tout en recevant des redevances.

Le réseau croit très vite, apportant dans ses rangs des entreprises privées, et en 1919, ce sont 7 000 villes qui sont électrifiées. C’est en 1930 que les régions produisant l’électricité mettent en place des interconnexions de grande capacité et huit ans plus tard, l’État lance un plan pour généraliser l’électricité partout en France.

Après la Seconde Guerre mondiale, la France détient le réseau électrique le plus important du monde. Électricité de France (EDF) naît dans le cadre d’une loi qui nationalise les entreprises d’électricité le 8 avril 1946.

La naissance d’Enedis

EDF réunit des entreprises de production, de distribution et de transport de l’électricité. Alors que la distribution est une activité ayant cours depuis plus d’un siècle, Électricité Réseau Distribution France (ERDF) n’est créée qu’après la loi de février 2000 qui active l’ouverture progressive du marché de fourniture électrique, le 1er janvier 2008.

ERDF, devenu Enedis le 31 mai 2016, se charge de la gestion de 95 %  du réseau de distribution d’électricité français. Les 5 % restants sont gérés par des Entreprises Locales de Distribution (ELD) qui remplissent les mêmes missions qu’Enedis mais à plus petite échelle.

Quelle est la différence entre Enedis et EDF ? Enedis est à 100 % une filiale du groupe EDF. Dotée d’un statut juridique distinct, Enedis a été constituée en société anonyme avec un conseil de surveillance et un directoire. Elle remplit ses missions de façon totalement neutre et nul n’a besoin d’être client EDF pour bénéficier de ses services.

Enedis assure le déploiement des compteurs intelligents Linky. Le réseau électrique appartient aux collectivités locales : la notion de service public est donc sans équivoque.

Les principales missions d’Enedis

En tant que gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité en France, Enedis a en charge plusieurs missions parmi lesquelles les démarches à dimension technique. Raccordement, dépannage, relevé de compteur font ainsi partie des interventions au quotidien.

Dans le cadre de l’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence, l’acheminement et le raccordement au réseau sont des missions de service public. Ce qui signifie que les tarifs calculés pour les consommateurs du réseau sont régis par les pouvoirs publics.

La distribution d’électricité – 35 millions foyers sont concernés – a lieu après le transport à très haute et à haute tension géré par Réseau de Transport d’Electricité (RTE).

Mais Enedis, c’est aussi :

  • Le raccordement. L’une des missions clés d’Enedis, où que cela soit en France et quel que soit le fournisseur d’électricité concerné par cette demande de raccordement.
  • La modernisation. Autoconsommation, mobilité électrique ou transition énergétique, autant de défis synonymes de modernité pour le réseau électrique que gère Enedis. À ce titre, l’entreprise participe à l’installation de 7 millions de bornes de charges de véhicules électriques à l’horizon 2030.
  • Le contrôle. Diagnostic, résolution de pannes, les experts Enedis interviennent à distance pour remplir également ces missions de contrôle.
  • La maintenance. Quand une coupure électrique survient, c’est Enedis notre premier interlocuteur. Leur priorité est d’intervenir le plus vite possible. Le timing maximum étant de 73 minutes en moyenne.
  • La transmission. C’est Enedis qui est chargée de relever les compteurs et de les transmettre au fournisseur d’électricité concerné. D’ici 2021, cette mission sera réalisée à distance grâce aux compteurs Linky.

Pas moins de 11 millions, c’est le nombre d’interventions réalisées par Enedis chaque année.

Les priorités et valeurs d’Enedis

Enedis a pour point d’orgue une intervention efficace et rapide. Chaque minute compte et ce n’est pas une vaine formule. Cela fait bien partie des priorités de l’entreprise.

La modernisation et la sécurisation du réseau face aux dérèglements climatiques font aussi partie des actions prioritaires à long terme. C’est pourquoi Enedis ne cesse d’investir pour aller dans ce sens : enfouissement des lignes récentes, renforcement des parties fragiles du réseau, élagage des arbres situés près des lignes, plan contre les soucis climatiques…

La neutralité, nous l’avons évoqué, est la pierre angulaire des valeurs d’Enedis. Le changement de nom intervenu en 2016 avait d’ailleurs pour finalité de se démarquer encore plus d’EDF et d’éviter les possibles confusions qui subsistaient encore entre les deux entités. Un « code de bonne conduite » a été mis en place et les mots clés sont transparence et égalité.

Les valeurs de la société s’expriment aussi avec les engagements en faveur du développement durable. Les installations de production d’électricité via l’éolien, l’hydraulique et le photovoltaïque ont bouleversé les habitudes. Enedis participe à leur déploiement via la gestion de nombreux raccordements. À la fin de l’année 2015, les éoliennes totalisaient plus de 47 % des capacités électriques renouvelables raccordées au réseau de distribution d’Enedis.

Autre concept clé et porteur, les réseaux intelligents – ou smart grids – ayant pour objectif d’améliorer la performance et la fiabilité du réseau. Linky fait d’ailleurs partie d’un projet plus vaste de “smart grid”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *