Avant de vous installer confortablement dans votre nouveau logement, il vous faudra régler la question de la fourniture en électricité. Que vous soyez dans l'urgence ou non, des frais de mise en service d'un compteur électrique sont à prévoir. Vous vous posez sûrement des questions comme "qui doit payer ces frais ?" mais aussi "Pourquoi faut-il payer ces frais ?". Alors faisons le point ensemble sur ces sujets parfois complexes.

Quels sont les frais de mise en service d'un compteur électrique ?

À votre arrivée dans votre nouveau logement et que l'électricité soit coupée ou non, votre fournisseur (EDF, Engie, Total Spring) devra mettre en service votre compteur électrique.

Fixés par les pouvoirs publics, ces frais d'ouverture sont les mêmes pour tous les consommateurs. Cependant, selon l'urgence de la mise en service, les tarifs sont très variables.

Si vous avez anticipé et que vous optez pour une mise en service standard (5 jours ouvrés), le tarif est de 24.08€ TTC. La formule express sous 48h est de 61.05€ TTC. Enfin si vous êtes dans l'urgence, une ouverture sous 24h vous coutera 151.95€ TTC. À noter que les délais d’intervention sont souvent donnés à titre indicatif et dépendront de la disponibilité des agents.

Ce service est facturé par votre fournisseur pour le compte du distributeur. Ainsi, le fournisseur vous facture les frais de mise en service et les inclut à votre première voire seconde facture d'électricité et les reverse ensuite au distributeur Enedis.

Attention, si Enedis n'était toutefois pas votre gestionnaire de réseau mais que vous dépendez d'une Entreprise Locale de Distribution (ELD), ces tarifs ne sont pas applicables et il vous faudra prendre contact avec votre commune. Seuls 5% du territoire français métropolitain seraient concernés par cette éventualité.

Pourquoi payer des frais de mise en service ?

Que l'électricité soit coupée ou non dans votre nouveau logement, on vous impose de payer des frais de mise en service et vous vous demandez évidemment pourquoi cette prestation est tarifiée ?

Après la souscription d'un contrat d'électricité avec votre fournisseur, celui-ci demande au gestionnaire de réseau, une [mise en service de l’électricité].

Si l'électricité est toujours présente dans votre nouveau logement, il faudra tout de même effectuer une mise en service ou comme on le dit très souvent "mettre le compteur à votre nom". Ainsi, vous devenez le nouveau titulaire du contrat d'électricité de votre logement et la consommation en kWh est donc à votre nom.

Si l'électricité est coupée dans votre logement, la mise en service nécessite alors l'intervention à domicile d'un technicien du gestionnaire de réseau. Le délai de cette intervention sera plus ou moins rapide selon l'urgence de la situation et la disponibilité des agents.

Essentiellement donc, les frais sont imputables aux démarches administratives ou à l'intervention d'un agent à votre domicile.

Qui doit s'acquitter des frais d'ouverture d'un compteur EDF ?

Les frais de mise en service de l’électricité sont à la charge du locataire titulaire du contrat d'électricité. Tous les frais et démarches relatives à ce même contrat d'électricité lui incombent.

Le propriétaire est cependant responsable du compteur en lui-même. Si celui-ci s'avère être abîmé ou défectueux, les frais de réparation ou son remplacement seront à la charge du propriétaire.

Qui s'occupe de la relève du compteur électrique lors d'un changement de locataire ?

Jour J, vous quittez enfin votre logement et il ne vous reste plus que la relève de compteur à effectuer. Voilà une étape, très importante, qui vous permettra d'établir votre facture de clôture et éviter tous litiges par la suite.

Pour le nouveau locataire, une fois l'index du compteur électrique en main, c'est l'occasion de contacter son fournisseur.

Attention toutefois, ce n'est pas au propriétaire de s'occuper de cette démarche. Il pourra aider, s'il le souhaite, le nouveau locataire dans ses démarches de souscription mais la relève de compteur incombe aux locataires et se fera le jour de l'état des lieux.

Vos questions les plus fréquentes sur la mise en service du compteur électrique

Comment se passe la mise en service dans les colocations ?

Les colocations sont soumises à la même mise en service que les locations. Deux options s'offrent cependant à vous pour le paiement des frais :

  • Désigner un payeur unique
  • Mettre tous les noms des colocataires et ainsi s'assurer un équitable partage des frais de mise en service

Faut-il appeler Enedis avant de souscrire un contrat d’électricité en colocation ?

En aucun cas. Votre seule démarche est de contacter le fournisseur d'énergie de votre contrat (EDF ou autre). C'est ensuite lui qui fera le lien avec Enedis et enverra une demande de mise en service de l’électricité auprès de leur service.

Faut-il fermer le compteur électrique quand on déménage ?

Si un nouveau locataire reprend votre logement alors la réponse est non. Faire mettre le compteur hors-service, c'est contraindre le prochain locataire à de nouveaux frais de remise en service.

Par contre, si personne ne reprend votre logement, il est alors impératif de fermer votre compteur. Inutile de vous infliger des factures supplémentaires pour un logement que vous n'occupez plus.

Pour plus d’informations sur la mise en service de l’électricité :