Le système de colocation meublée n’est plus un fait méconnu pour la majorité des ménages. C’est devenu une alternative à ne pas négliger pour de nombreuses personnes surtout pour les étudiants. Désormais, toute catégorie de personne cherche une colocation et ce ne sont plus seulement les étudiants ou les familles monoparentales qui souhaitent louer une maison de cette façon.

La colocation c’est également plus flexible, plus économique, puisque tous les frais concernant les dépenses en énergie sont partagés à parts égales entre les colocataires.

C’est aussi une solution de sécurité, de confort, pour bien vivre en groupe. Aussi, plus vous habitez avec de nombreuses personnes, plus les risques de cambriolage diminuent. De ce fait, si vous souhaitez vivre en colocation, il est important de connaître les démarches à suivre pour souscrire un contrat d’électricité et mettre en service l’électricité en colocation.

Qui paie la facture d’électricité dans une colocation ?

La colocation désigne la location d’un logement ou d’une maison par deux ou plusieurs personnes. Ces dernières partagent toutes les dépenses en rapport avec le logement et cela permet de réduire le coût de la location. Bien évidemment, chaque personne qui habite en colocation ne dépense pas les mêmes quantités d’énergie dans le logement.

De nombreuses questions se posent concernant la dépense en électricité. Comment s’effectue le paiement de l’électricité ? Comment gérer les contrats d’électricité en colocation ? Comment se partage le coût de l’électricité ? Quelles sont les démarches à suivre pour séparer la facture en deux ou en plusieurs parties ?

Si vous habitez en colocation meublée ou non meublée, de nombreuses solutions s’offrent à vous pour souscrire vos contrats d’électricité.

  • Première option : l’un de vous peut faire une demande de souscription à un contrat d’électricité à son nom ou au nom de votre colocataire. De ce fait, c’est vous seul ou votre colocataire qui recevez les factures à votre nom ou à son nom. Il est donc de votre totale responsabilité ou de son devoir d’acquitter les factures. Ensuite, vous devez partager le coût de l’électricité. Bien évidemment, le but de la colocation, c’est de faire de l’économie en partageant à deux ou à plusieurs les dépenses à la maison. C’est une solution simple, mais vous ne recevez pas de garantie de remboursement. Vous devez alors avoir confiance totale en votre colocataire concernant la garantie du paiement. Si vous optez pour cette solution, il est conseillé de vivre avec une personne digne de votre confiance et de longue connaissance pour éviter les mésententes.
  • Deuxième option : si vous n’avez pas tissé un lien de confiance avec votre colocataire, à deux, vous pourrez demander la séparation de la facture. Pour ce faire, il vous suffit de faire une demande auprès de votre fournisseur d’énergie le contrat de co-titulaire d’une facture d’électricité destinée pour les personnes en colocation. La facture est donc souscrite aux deux noms, c’est-à-dire votre nom et celui de votre colocataire. Ainsi, chacun s’engage à payer la moitié des frais ou sa part selon le contrat de colocation signé dès le début du contrat. Cette deuxième solution est la plus convenable si vous vivez dans une colocation. S’il y a une séparation, un désaccord ou un refus de payer la facture, vous pourrez assigner votre colocataire en justice. De même pour la personne qui ne respecte pas le contrat du co-titulaire d’un contrat d’électricité.

Les démarches à l’entrée et à la sortie du logement

A l’entrée dans le logement

Si vous et vos colocataires emménagez dans le logement en même temps, il est conseillé de souscrire à un contrat d’électricité ensemble pour la maison dans laquelle vous allez construire une nouvelle vie en colocataire. Si vous êtes déjà un abonné chez un fournisseur d’énergie, n’hésitez pas à demander le transfert de votre contrat dans le nouveau logement tout en souscrivant et mentionnant vos différents co-titulaires. Pour de nombreuses raisons, il est possible que vous souhaitiez changer de fournisseur d’électricité.

De ce fait, pour changer de fournisseur d’énergie pour un autre plus avantageux, vous devez d’abord résilier le contrat avec votre ancien fournisseur. Les démarches à suivre sont simples, rapides, et vous ne remboursez aucuns frais de résiliation du contrat d’électricité. Ensuite, n’oubliez pas de faire une demande au moins 15 jours avant votre déménagement.

Votre nouveau contrat sera directement souscrit à l’adresse de votre nouveau logement. Si vous choisissez de rejoindre une colocation qui possède déjà son fournisseur d’énergie, il est préférable de contacter rapidement le fournisseur d’électricité dans l’appartement sans oublier de faire une demande d’ajout de votre nom au contrat existant. Sinon, vos colocataires peuvent vous poursuivre en justice comme étant un locataire qui ne paie pas les frais d’énergie que vous consommez dans le logement. Vous risquez une amende ou encore un délogement.

A la sortie du logement

Si vous et vos colocataires quittez la colocation en même temps, la procédure à suivre pour le contrat d’électricité reste la même. Vous devez aussi contacter le fournisseur d’énergie au moins 15 jours avant la date de votre départ. Les démarches servent à demander la suppression de votre nom et le nom du colocataire sur le contrat en cours.

Ensuite, vous devez organiser avec la colocataire le mode de règlement des factures. S’il n’y a pas de désaccord, le paiement des factures s’effectue de manière rapide et légale. De ce fait, il est important de savoir alors que si vous et vos colocataires quittez en même temps le logement, il est obligatoire de faire une demande de résiliation du contrat d’électricité. Le fournisseur d’électricité vous envoie alors la « facture de résiliation » ou la dernière facture. En général, vous recevez cette dernière peu de temps après la demande de résiliation.

Actuellement, de nombreux fournisseurs d’énergie possèdent un site officiel totalement à votre service. Avec, il est possible d’effectuer toutes les démarches de résiliation ou de souscription directement en ligne. Il vous suffit de remplir un formulaire pour les clients. De plus, si vous souhaitez obtenir quelques explications concernant le contrat d’électricité pour les colocataires, vous pouvez contacter le service client de votre fournisseur. La résiliation de contrat d’énergie par courrier est néanmoins plus fiable qu’une demande en ligne. Il vous suffit d’envoyer une lettre avec accusé de réception à l’adresse du fournisseur. Vous obtenez une réponse de la part de l’entreprise après la réception de votre courrier.

Chaque contrat d’énergie chez les fournisseurs comporte des normes juridiques spécifiques. Elles sont d’une valeur importante et permettent le respect de vos obligations et de vos responsabilités. Ce dispositif mentionné dans le contrat doit impérativement être lu complètement et consciencieusement par celui qui s’engage à le respecter. De ce fait, en souscrivant à un contrat d’électricité, vous devez accepter à la lettre toutes les conditions du contrat.

Vos questions les plus fréquentes sur la colocation

Qu’est-ce qu’un contrat de colocation avec meuble gratuit ?

Tout d’abord, la colocation se définit comme un contrat locatif mentionnant plusieurs noms de différents locataires. En optant pour ce type de location, ils bénéficient des mêmes droits sur le bien loué. De ce fait, ils se partagent tous ce qui est en rapport avec le logement. Actuellement, il existe deux types de contrats régissant le système de colocation.

  • la clause de solidarité : c’est un contrat stipulant l’obligation de nombreux débiteurs ou colocataires de recevoir et de payer les mêmes charges dans un logement. Par exemple, le partage égal du loyer afin que chaque colocataire participe au paiement de la totalité du loyer.
  • la clause d’indivisibilité : c’est un engagement mentionné dans un contrat. Sur ce dernier, chacun des colocataires ou des codébiteurs règle obligatoirement la totalité du loyer. C’est une forme de clause presque identique à celle de la clause de solidarité. Par contre, le mode de paiement du loyer est la seule différence.

De ce fait, avant de choisir la vie de colocataire, vous devez connaître tous les modules existant sur ce type de location de logement. Connaissez-vous la notion de la colocation avec meuble gratuit ? Ce contrat est une forme de colocation ou de location grâce à laquelle vous entrez dans un logement qui comporte déjà des meubles. Ces derniers sont entièrement à votre disposition. Ce nouveau mode de location est très avantageux pour les jeunes actifs ou les étudiants qui ne possèdent pas de biens matériels. De plus, en optant pour cette forme de location meublée, vous bénéficiez d’un préavis à un mois au lieu de trois mois si vous envisagiez de quitter l’appartement.