Le gouvernement appelle plusieurs centaines de milliers de Français qui n’ont pas réclamé leur chèque énergie à le faire

  • Publié le
  • Écrit par

Le chèque énergie est un dispositif mis en place pour aider les ménages les plus modestes à payer leurs factures de gaz ou d’électricité notamment. Son montant peut dépasser les 200 euros, mais pourtant, encore trop de bénéficiaires n’en voit jamais la couleur.

Un bénéficiaire sur six ne touche pas son chèque énergie

En pleine tourmente des gilets jaunes, début décembre, le gouvernement rappelait aux micros de BFMTV par la voix de son porte-parole, Benjamin Griveaux, que de nombreux Français ne réclamaient pas les aides auxquelles ils avaient droit. C’est notamment le cas du chèque énergie, censé justement aider les moins aisés à participer à la transition écologique et à compenser, indirectement, les effets de la hausse du prix des carburants.

Selon le gouvernement, alors que 3,6 millions de français pouvaient prétendre au chèque énergie en 2018, 560 000 ne l’avaient toujours pas réclamé au début du mois de décembre. Mais à quoi sert exactement ce dispositif ? Qui peut demander le chèque énergie ? À combien s’élève-t-il ? À en croire les chiffres de Benjamin Griveaux, une petite piqure de rappel s’impose.

Êtes-vous éligible au chèque énergie ?

Le chèque énergie est attribué sous condition de ressources une fois par an. Il  correspond à une somme de 150 € que vous pouvez utiliser pour payer votre facture d’électricité, de gaz naturel ou de fioul ou pour financer la rénovation énergétique de votre habitat : isolation des combles, remplacement de fenêtres, changement de chaudière, etc. Ces travaux doivent avoir été réalisé par un professionnel certifié RGE.

Tous les contribuables français peuvent bénéficier du chèque énergie, qu’ils soient locataire ou propriétaire de leur logement. Son attribution dépend uniquement du revenu fiscal de votre foyer et de sa composition. Pour vérifier votre éligibilité, rendez-vous sur le site chequeenergie.gouv.fr et entrez votre numéro fiscal dans l’outil prévu à cet effet. Vous pouvez également vérifier votre éligibilité pour l’année précédente.

Théoriquement, le chèque énergie est envoyé automatiquement à ses bénéficiaires sur la base de leur déclaration fiscale. Cependant, si le porte-parole du gouvernement affirme qu’un bénéficiaire sur six ne reçoit pas son chèque, c’est bien qu’il y a un dysfonctionnement quelque part. N’hésitez donc pas à réclamer vos droits !

Chèque énergie : ce qui change en janvier 2019

Depuis la prise de parole de Benjamin Griveaux, Édouard Philippe a précisé les nouvelles ambitions du gouvernement concernant le chèque énergie. Dès janvier, 2,2 millions de Français supplémentaires pourront en bénéficier et son montant moyen passera de 150 à 200€. Seront concernés par l’attribution du chèque énergie tous les foyers dont le revenu fiscal de référence par unité de consommation est inférieur à 10700 euros.

Pour rappel, pour calculer le nombre d’unité de consommation d’un foyer, on compte 1 pour le premier adulte, 0,5 pour les autres adultes au dessus de 14 ans et 0,3 pour les enfants de moins de 14 ans.