« Trading Region France », la nouvelle zone unique de marché du gaz en France

Fini les disparités de prix du gaz

Depuis le 1er novembre 2018, la France ne possède qu’une seule et unique zone de marché du gaz alors qu’elle en détenait deux jusque-là. L’objectif pour les gestionnaires du réseau de transport que sont GRTgaz et Terega était d’arriver à un prix de gros unique du gaz sur l’ensemble du pays. Un projet qui a enfin vu le jour après plusieurs années de chantier pour un coût de 872 millions d’euros.

Et la satisfaction est au rendez-vous car grâce à cette nouvelle zone unique baptisée « Trading Region France » (TRF), la différence de prix du gaz entre le Nord et le Sud de la France ne sera plus qu’un souvenir. Une disparité de prix qui était vraiment flagrante en hiver.

À l’origine, une congestion récurrente

Le réseau subissait une saturation (congestion) de façon répétitive qui ne permettait pas d’acheminer correctement le gaz sur la liaison Nord-Sud. La zone Nord totalise les deux tiers de la consommation de gaz et la zone Sud, totalisant le tiers restant, dépend du gaz à 40 % en moyenne pour s’approvisionner. Dès que le prix du gaz augmentait à l’échelle mondiale, loin de s’équilibrer, le prix de marché du gaz dans la zone Sud subissait ainsi une hausse plus élevée que celle de la zone Nord.

Pour harmoniser le flux de gaz entre les deux points d’échange, le projet de zone unique est devenu une évidence. GRTGaz a ainsi apporté près de 720 000 millions d’euros de financement dédié à la zone de canalisation Val de Saône et Terega 152 millions d’euros pour solidifier le gazoduc Gascogne-Midi.

Les industriels plus forts sur la scène européenne

La zone unique « Trading Region France » (TRF) sur l’ensemble du territoire français va permettre aux industriels, principaux consommateurs, de mieux se positionner face à la concurrence, notamment à l’échelle européenne.

Et parmi ceux qui attendaient la mise sur pied de ce projet, on trouve les industriels de la chimie dont les sites étaient a priori menacés dans le Sud de la France en raison de cette différence de prix. Une situation délicate qui a été enrayée ces derniers temps grâce à l’approvisionnement de gaz vers l’Europe via la Méditerranée.

« Trading Region France », nouvelle place forte de marché unique, devrait donc sécuriser l’approvisionnement et donner un nouveau souffle au gaz français. L’union fait bien la force !