Pour le Médiateur national de l’énergie, les Français connaissent de mieux en mieux le marché de l’énergie

La consommation d’énergie fait partie des principales préoccupations des Français. La facture d’électricité et/ou de gaz représente une part importante du budget chaque mois pour eux. Pour économiser, certains chauffent moins pour payer moins.

C’est ce que nous apprend le dernier baromètre du Médiateur national de l’énergie réalisé en septembre 2018. Mais une tendance positive se dessine : la connaissance de plus en plus pointue des Français du marché de l’énergie.

2/3 des ménages français soucieux de leur consommation d’énergie

Le baromètre Energie-Info du Médiateur national de l’énergie confirme un fait déjà bien connu, celui de la préoccupation des Français pour leur consommation d’énergie. 2/3 d’entre eux s’en soucient, soit la majorité des foyers de l’Hexagone.

Dans un contexte d’augmentation des prix en général, de pouvoir d’achat réduit, le paiement des factures d’énergie offre son lot de déconvenues et de difficultés, surtout au moment de recevoir des régularisations auxquelles on ne s’était pas préparé…

La part de l’énergie totalise une dépense non négligeable dans le budget des particuliers. Cette dépense est source d’inquiétude et cela se confirme davantage dans les communes de moins de 2 000 habitants puisque 74 % d’entre eux reconnaissent être soucieux de leur facture, quand 72 % considèrent que les factures d’énergie impactent le budget mensuel.

Moins de chauffage, pour payer moins

Autre réalité, la difficulté de nombreux foyers d’honorer parfois leurs factures de chauffage. Ainsi, 30 % d’entre eux ont volontairement réduit l’usage du chauffage pour éviter d’avoir des factures trop salées. 43 % des 18-34 ans sont concernés. 1 % des personnes auraient subi une coupure du fournisseur d’énergie à la suite d’une facture impayée.

Parmi les origines de la surconsommation de chauffage, l’isolation défaillante, voire absente selon les logements. Suivent ensuite la qualité des équipements de chauffage, le manque d’équipements et les pannes.

Le marché de l’énergie de mieux en mieux appréhendé

La connaissance du marché de l’énergie par les Français est de plus en plus pointue, comme le confirme le baromètre du Médiateur national de l’énergie.

2/3 d’entre eux ont conscience qu’ils peuvent changer de fournisseur d’énergie : une vraie progression depuis 10 ans. La meilleure connaissance des différents fournisseurs d’énergie – ils sont 30 à ce jour – se confirme et l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence est donc identifiée. Le baromètre indique aussi que les Français recherchent plus d’informations et sont mieux renseignés. 40 % des personnes interrogées aimeraient bénéficier d’un boîtier affichant leur consommation d’électricité en temps réel.  Enfin, la concurrence entre EDF et Engie est plus claire pour bon nombre des personnes interrogées même si pour 27 % d’entre eux, encore, ces deux entités ne font qu’une.

Alors que la majorité des 18-34 ans est favorable à l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, la moitié des Français estime que cette dernière n’a pas d’effet positif sur la qualité ou le prix de l’énergie au quotidien. Et pour 2/3 d’entre eux, le mieux est d’avoir un seul et même fournisseur.