Comment évoluent les prix de l’électricité et du gaz ?

  • Publié le
  • Écrit par

Fourniture, acheminement, taxes : les trois postes qui jouent sur les prix

Le Médiateur national de l’énergie publie désormais sur son site internet des fiches pratiques pour aider le consommateur à mieux comprendre sa consommation d’électricité et de gaz. Ces astuces et conseils sont aussi relayés dans la presse, comme une synthèse récente parue dans La Dépêche du Midi, qui résume tout sur l’évolution des tarifs du gaz et de l’électricité. Indispensable pour mieux comprendre !

Comme l’indique le Médiateur national de l’énergie, il existe trois facteurs expliquent l’évolution des prix de l’électricité et du gaz en France. Il y a d’abord la hausse du coût des matières premières sur laquelle est indexé le prix de l’énergie. L’augmentation de votre facture est aussi due à la hausse de plusieurs taxes et contributions. Enfin, troisième poste : l’acheminement de l’énergie, dont les coûts évoluent selon les décisions de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

Des évolutions distinctes

Vos factures d’électricité et de gaz sont composées de ces trois parties de façon à peu près égales. Cependant, la fourniture (l’énergie que vous consommez), l’acheminement de celle-ci et les taxes évoluent distinctement. Les offres d’énergie et leurs prix diffèrent sensiblement d’un fournisseur à l’autre. En revanche, l’acheminement du gaz et de l’électricité par les gestionnaires de réseau (Enedis, GRDF) ainsi que les taxes demeurent les mêmes quel que soit votre fournisseur.

Des tarifs réglementés révisés chaque année

Le prix des offres de gaz naturel aux tarifs réglementés est révisé tous les mois. Ceux de l’électricité, une à deux fois par an. Cependant, lorsqu’on parle de hausse des tarifs réglementés de l’électricité, on désigne le plus souvent la hausse annuelle de l’été qui concerne à la fois la part réseau et la part fourniture. Les tarifs réglementés sont fixés par les pouvoirs publics sur la base de recommandations de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Une hausse des taxes fixée par les pouvoirs publics

Les taxes et contributions sur l’électricité représentent environ un tiers du montant total de votre facture. Fixées par les pouvoirs publics, elles sont les mêmes, quel que soit votre fournisseur, sauf la CTA, qui dépend des choix d’acheminement des fournisseurs. Les fournisseurs d’énergie ne disposent en effet d’aucune latitude en ce domaine. Ces taxes sont au nombre de quatre :

  • CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité)
  • TCFE (Taxes sur la Consommation Finale d’Électricité)
  • CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement)
  • TVA

La part des taxes et contributions pour le gaz est moindre. Elle représente un cinquième de votre facture énergétique, contre un tiers pour l’électricité.

  • TICGN (Taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel)
  • CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement)
  • TVA

Une relative stabilité des prix

En l’espace de dix ans, le montant annuel d’une facture de gaz et d’électricité TTC a augmenté d’environ 40%. Pour autant, les prix de l’électricité et du gaz en France restent très stables au regard de la situation dans le reste de l’Europe.

Concernant l’électricité, l’explication est à rechercher dans l’héritage d’un parc nucléaire qui produit dans des conditions de coût avantageuses. Cependant, les coûts d’entretien du parc nucléaire ne cessent d’augmenter et se traduisent inévitablement par des hausses de taxes. Résultat, la France devrait rattraper prochainement ses voisins européens en matière de niveau de prix, en tout cas pour l’électricité.