Qualité de l’air en ville : Engie engagée pour les carburants alternatifs

4 000 stations de rechargement électrique aux Pays-Bas

Pour réduire les impacts du réchauffement climatique, la ville de Rotterdam s’engage en faveur des transports électriques. Ainsi, dès 2020, près de 4 000 stations de rechargement pour voitures électriques seront mises en place sur les axes clés autour de Rotterdam et de La Haye. Engie est partenaire de ce projet, courant pour 12 ans, et gérera l’exploitation de ces bornes aux côtés de EV-Box, qu’elle a acquis en 2017. Engie assurera également la fourniture d’énergie pour les voitures électriques. EV-Box est un fournisseur de solutions de recharge pour véhicules électriques à l’échelle mondiale.

Tous deux souhaitent donner une impulsion durable à la mobilité verte. Ce projet est durable déjà dans son mode de financement : la majorité des coûts dédiés au déploiement sont en effet supportés par les bénéfices de l’exploitation et de la fourniture d’électricité.

La première station de recharge en hydrogène sera paloise

À partir de septembre 2019, huit bus à haut niveau de service (BHNS) rouleront également à l’hydrogène dans la ville de Pau. Une première française et pour les transports publics.De l’hydrogène d’origine renouvelable : voici la ressource qui alimentera le réseau de transport au sein de l’agglomération paloise. Un projet clé qui intervient dans un contexte de réaménagement urbain avec le souhait pour la Ville de donner une meilleure image et de faire un meilleur usage des espaces dédiés au public. Il s’agit de la première station de recharge en hydrogène pour bus dans le monde. Là encore, Engie est acteur du projet avec le SMTU-PPP, Van Hool et ITM Power.

Engie, partenaire des collectivités

Engie est donc partie prenante dans le développement des carburant alternatifs et son investissement aux côtés des collectivités l’illustre. À l’instar de Pau, les Hauts-de-France et le Var ont également inauguré l’usage de l’hydrogène avec Engie, partenaire du projet. Et avec EV-Box dans la boucle, nul doute que l’évolution vers des carburants plus respectueux de l’environnement est en marche. Le leader mondial a déjà à son actif plus de 85 000 bornes de recharges réparties entre l’Europe, les États-Unis et la Chine.

À l’horizon 2025, le but est d’arriver à 1 million de points de recharge, de réduire la consommation d’énergie de 20 % et de passer sous la barre des 4 Mtonnes d’émissions de gaz à effet de serre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *