EDF réaffirme son engagement pour la transition énergétique

Alors que l’État a annoncé ses différentes mesures dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) fin 2018 par la voix du Président de la République, EDF a renouvelé son engagement en faveur de la transition énergétique via une campagne mettant en avant l’électricité verte. Côté projets, l’énergéticien est plein d’ambitions avec des mesures comme la prime « coup de pouce » ou les plans tournés vers les énergies renouvelables.

La stratégie « CAP 2030 » d’EDF

Engagé en faveur de la transition énergétique, EDF met en pratique cet engagement depuis des années. Certains projets passent plus inaperçus et l’énergéticien souhaite les faire connaître au plus grand nombre. Parmi eux, la stratégie CAP 2030 débuté en 2015.

Pour donner à ce projet conséquent un plus grand écho, EDF a lancé une nouvelle campagne le 6 janvier 2019. « Devenons l’énergie qui change tout ! », tel est son intitulé et elle rappelle ainsi l’une des priorités de l’entreprise : le développement de l’électricité verte à l’horizon 2030.

Électricité verte : trois objectifs clés

Pour faire de l’électricité verte une énergie d’avenir dès cette année butoir, EDF ambitionne tout d’abord de doubler sa production d’énergies renouvelables (EnR). Autre objectif, proposer de nouvelles offres, notamment en faveur des particuliers et des collectivités.

L’idée est d’avoir une relation plus étroite avec les abonnés afin de leur donner la possibilité de mieux analyser leur consommation d’énergie et, pour les collectivités, de réduire leur empreinte environnementale. Mais aussi d’encourager de nouveaux modes de consommation tournés vers le solaire.

EDF projette enfin de tripler son activité à l’international. Des objectifs d’envergure qui montrent que l’énergéticien ne se limite pas au marché du nucléaire.

Fini les chaudières fioul, bonjour les pompes à chaleur

Dans ce contexte, EDF a lancé une récente offre destinée aux particuliers pour les aider à remplacer leur chaudière fioul par une pompe à chaleur. Il s‘agit d’une prime, la prime « Coup de pouce », d’un montant allant de 3 000 à 4 500 euros en fonction des revenus des trois millions de foyers se chauffant au fioul.

Une aide bienvenue qui va permettre à ces derniers, dont la facture annuelle de fioul est estimée à 1 900 euros, d’investir dans un équipement à la fois plus performant et plus économe et, ainsi, de réduire leur facture de près de 900 euros sur l’année. Pour Jean-Bernard Lévy, le but est aussi d’épargner le pouvoir d’achat des clients tout en investissant dans des mesures et projets qui sauront transformer les aspirations vertes en réalité du quotidien.

Énergie solaire, électricité et véhicules propres

Poursuivant sur cette lancée, EDF a également activé trois plans stratégiques en 2018. Le premier, le « Plan solaire » qui doit pouvoir aider EDF à concrétiser ses objectifs en ce qui concerne les énergies renouvelables.

Autre plan, le « Plan Stockage Électrique » en faveur des énergies renouvelables intermittentes. Ce dernier prévoit de produire assez d’énergie, de la stocker, pour en avoir à disposition dans les moments nécessaires. Enfin, le « Plan Mobilité Électrique » qui a pour objectif de développer le nombre de véhicules propres.

Baisse de l’usage du pétrole, sans aller jusqu’à le stigmatiser, hausse de l’usage des énergies vertes : EDF affiche clairement ses ambitions. Dans le cadre de son engagement en faveur de la transition énergétique, la priorité est donnée à l’électricité verte.