Écolabel Européen : qu’est ce que c’est ?

Depuis le 23 mars 1992 le label écologique Écolabel européen à été mis en rigueur. Ce label, caractérisé par la « Fleur », permet aux consommateurs européens d’identifier les produits et services plus verts et écologiques pour l’environnement au sein du territoire européen.

  • Publié le
  • Écrit par

A quoi sert l’Écolabel Européen

Le logo Écolabel européen met en valeur les produits et services respectueux de l’environnement, écologiques. Sa mise en place permet d’encourager la fabrication de produits en accord avec l’environnement, de leur production au recyclage. Cela concerne le produit mais aussi son emballage. Ce label à pour objectifs de rendre fiable l’information présente sur les produits et services mais aussi de mettre en valeur les entreprises qui choisissent ce mode de production écologique pour l’environnement.

Écolabel Européen : quelles conditions pour les produits et services

Avant d’être labellisé, le produit doit répondre à certains critères concernant sa consommation énergétique, ses substances chimiques, sa toxicité aquatique, sa durée de vie, son efficacité, l’origine des matières premières. Ces critères doivent convenir aux valeurs du label environnemental.

Les entreprises sont vérifiées par les organismes compétents de chaque pays, ces organismes vérifient le critère d’admission au label avant de le délivrer. En France, l’AFNOR prend en charge la délivrance du label et l’ADEME accompagne la politique française en ce qui concerne ce label.

L’ADEME produit des fiches de présentations régulièrement, à ce jour 7 sont disponibles : cosmétiques à rincer, peintures et vernis, hébergements touristiques, produit d’ameublement, articles chaussants, ordinateurs et revêtement de sol en bois, liège et bambou.

Quelles sont les entreprises concernées par l’écolabel européen ?

Ce label peut être donné aux fabricants de produits et prestataires de services qui respectent ces normes et en font la demande. Il peut aussi être attribué aux distributeurs des produits vendus sous la marque distributeur.
Les entreprises doivent cependant respecter certaines règles pour bénéficier de l’attribution de ce label. En effet, ces produits doivent être proposés au sein du territoire européen, de plus les produits vendus doivent être couverts par un des référentiels de l’Écolabel européen.

Obtention de l’Éco-label européen : démarche à suivre

L’obtention de ce label se fait en 4 étapes :
Dans un premier temps apparaît la vérification de la conformité des produits et services avec un référent de l’écolabel européen. Ensuite, l’entreprise doit contacter l’organisme en charge de la délivrance, lui fournira les informations nécessaires sur les tarifs et la démarche à suivre. La demande d’obtention du label doit être ensuite enregistrée en ligne dans le programme E-cat de la commission européenne. Enfin, pour terminer un dossier doit être constitué et soumis à l’organisme compétent qui l’étudiera en vue de l’obtention du label.
En France, les établissements d’hébergements touristiques peuvent se rendre sur le site « Ecolabel ToolBox ».

Les contacts pour l’obtention de l’Éco-label européen

Il existe divers organisme à joindre pour l’obtention de ce label :

  • L’ADEME, joignable via votre direction régionale
  • L’ANFOR avec l’adresse mail : info-ecolabels@afnor.org
  • Le Bureau d’assistance de la Commission européenne : par mail : ecolabel@bio.deloitte.fr ou par téléphone : 01 40 88 70 88
  • Les Organismes compétents en Europe sur le site ec.europa.eu

les avantages de l’Écolabel européen pour les entreprises

Grace à ce label les entreprises bénéficient d’avantages non négligeables :

  • Les produits labellisés disposent d’une garantie officielle de l’Union Européenne qu’ils sont les plus respectueux de l’environnement
  • Ces produits labellisés sont en accord avec les attentes des consommateurs voulant adopter un comportement écologique. Le sondage d’opinion Way du 17 février 2017 à démontré que 70% des français connaissaient ce label et que 19% avaient déjà consommé et acheté des produits écolabel européens.
  • Le label offre une opportunité de marché, en effet, 80 % achètent de manière occasionnelle des produits respectueux de l’environnement.
  • Ces produits et services sont mis en avant par des actions de communication importantes menées à bien par les pays européens ou la commission européenne.
  • Des tarifs spécifiques
  • Des aides financières comme l’ADEME

En 2016, la France comptabilisait 514 entreprises titulaires de l’Écolabel européen.