La CRE confirme une hausse des tarifs réglementés de l’électricité de 6%

Le 7 février, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a confirmé son idée d'augmenter les tarifs de l'électricité de 5,9% TTC dans les meilleurs délais. Le gouvernement, pour sa part, a promis que cette augmentation ne se produira qu'après l'hiver.

  • Publié le
  • Écrit par

L’information diffusée depuis janvier est confirmée : les prix de l’électricité augmenteront de 5,9% TTC en raison de la situation internationale actuelle et de la hausse des prix de l’énergie enregistrée depuis janvier 2018. La délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) est officielle et préconise que la majoration soit appliquée à compter du 1er mars 2019.

L’augmentation des tarifs de l’électricité devrait être reportée à cet été

Afin de protéger les consommateurs de toute hausse et de préserver ainsi le pouvoir d’achat pendant les mois les plus froids, le gouvernement utilisera le délai légal de 3 mois pour accepter ou non les dispositions tarifaires de la CRE relatives à la hausse des prix de l’électricité. Ainsi, l’augmentation, qui devrait commencer à s’appliquer à compter du 1er mars 2019, ne sera effective qu’à partir de mai ou juin de cette année.

Il est important de noter que la CRE propose une augmentation de 7,7% des Tarifs Réglementés de Vente d’électricité (TRV) hors taxe, soit une hausse de 5,9 % toutes taxes comprises (TTC).  Cette augmentation des tarifs de l’électricité concernera tous les consommateurs abonnés au Tarif Bleu d’EDF, les petits professionnels et tous ceux ayant souscrit un tarif indexé au tarif réglementé. Au total, plus de 29 millions de consommateurs seront touchés par cette augmentation.

L’Etat travaille pour offrir une solution compensatoire à la hausse

Le gouvernement a confirmé qu’il travaillait à la mise en place de certains dispositifs pouvant aider les Français les plus modestes à mieux supporter la hausse, puisqu’elle représente environ 85 euros pour un foyer chauffé à l’électricité et 25 euros pour les foyers qui ont d’autres systèmes de chauffage.

Malgré cette augmentation de presque 6 %, il ne faut pas oublier que la France est l’un des pays européens où le prix de l’électricité est le plus bas. Dans des pays comme la Belgique, l’Italie ou l’Espagne, le prix de l’électricité est supérieur de 200 € par mégawattheure, soit au moins 15% de plus qu’en France.