Les nouveaux noms des carburants à la pompe

Harmoniser et faciliter la vie des consommateurs

Une directive européenne a été validée en 2014. Elle y intégrait le changement de nom des carburants en station-service au sein de l’Union européenne. Les bénéfices attendus de cette mesure sont doubles : harmoniser l’étiquetage de chaque carburant dans chaque station du pays européen concerné et faciliter la vie des automobilistes en voyage hors de leur pays habituel.

C’est pourquoi les appellations de carburants ont été rebaptisées via un ensemble de lettres, de chiffres et de formes bien distincts. Une mesure en vigueur depuis le 12 octobre 2018.

Des chiffres et des lettres !

Les noms de carburants sont désormais composés de chiffres et de lettres. Les chiffres indiquent le taux de carburant contenu et la lettre, la nature du carburant. S’ajoutent aussi une forme et une couleur afin de les distinguer davantage sur le plan visuel. Les chiffres permettent aux automobilistes de connaître la teneur en carburant et l’impact écologique de leur véhicule.

  • Le Sans-plomb 95 devient E10. 10 pour 10 % de bioéthanol et le Superéthanol, composé de 85 % d’éthanol, devient ainsi E85. Quant à la forme, elle est ovale et l’étiquette est verte.
  • Le gazole est composé de 7 % de biodiesel. Il est donc rebaptisé B7. D’autres appellations vont arriver telles que le biodiesel à 10 % et le XTL, le tout récent diesel synthétique. L’étiquette est carrée et de couleur jaune.

Les carburants alternatifs

Les carburants dits alternatifs, au gaz ou à énergie renouvelable, sont aussi pris en compte dans ce grand changement de noms de carburants à l’échelle européenne. Le GPL, gaz de pétrole liquéfié, sera remplacé par le LPG, Liquified Petroleum Gas, un mélange de butane et de propane. Apparaîtra aussi le GNC, gaz naturel comprimé, H2 pour l’hydrogène et LGN pour le gaz naturel liquéfié. La forme générale de ces carburants sera un losange.

Une période de transition est prévue pour permettre à tous les distributeurs d’installer ces étiquettes et aux automobilistes de s’y faire. Bien entendu, et alors que la hausse du prix du carburant est mal vécue en ce moment, ce changement de noms de carburants n’entraîne pas de changement… de prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *