L’Ademe soutient les compteurs intelligents gérés par Enedis

Une position claire à l’heure où certains maires sont toujours opposés à l’installation de ces compteurs Linky gérée par Enedis. En cause, l’effet des ondes et la protection des données. L’Ademe a précisé que l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et l’Agence nationale des fréquences (ANFR) avaient écarté les risques de Linky pour la santé.**

Une consommation précise grâce à Linky

Des études et projets suivis par l’Ademe prouvent que Linky livre des informations précises sur la consommation d’un foyer. Cela permet aux consommateurs de mieux comprendre leur propre consommation et d’agir pour la réduire aux postés clés.

Chauffage, cuisson, eau chaude sanitaire, fonctionnement de l’électroménager, choix d’équipements plus économes en énergie, isolation du logement, autant de gestes positifs pour réduire la facture d’électricité. Et l’Ademe soutient que ces économies cumulées peuvent permettre de réaliser jusqu’à 10 % d’économies sur une facture d’électricité.

Grâce à la consommation précise (au jour le jour) obtenue grâce à Linky, l’Ademe rapporte que les particuliers se sentent mieux accompagnés qu’avec les anciens compteurs qui ne donnaient qu’une estimation annuelle avec régularisation.

Linky, un outil précieux pour les collectivités

Les compteurs intelligents Linky sont aussi de précieux outils pour les collectivités qui peuvent avoir la main sur les dépenses d’énergie liées à chaque bâtiment administré. Elles peuvent apporter des conseils aux habitants par la même occasion.

Bailleurs et copropriétés y voient les mêmes bénéfices grâce à cette possibilité d’obtenir une consommation précise. Du côté des professionnels, le constat semble partagé. Ils gèrent mieux leurs dépenses énergétiques d’autant que leurs besoins en électricité sont vraiment spécifiques.

Linky, au service des énergies renouvelables

80 %* des compteurs Linky doivent être installés d’ici 2020 selon les préconisations d’une directive européenne. Ces outils permettent aux gestionnaires des réseaux de distribution, Enedis et GRDF, d’assurer la bonne marche de leurs missions. Parmi celles-ci, poursuivre le développement des énergies renouvelables (EnR) décentralisées.

On pense notamment aux panneaux photovoltaïques sur les toitures. Linky a en effet la capacité de connaître la production précise d’un équipement photovoltaïque. Ce que confirme Arnaud Leroy, président de l’Ademe : « Ce compteur mesure le courant électrique dans les deux sens et est donc essentiel pour connaître la production des panneaux solaires installés sur les toits des particuliers ». De quoi encourager davantage à produire sa propre électricité avec des énergies renouvelables.

Plus de véhicules électriques grâce à Linky

Les compteurs intelligents Linky peuvent être des indicateurs intéressants pour prévenir les utilisateurs de véhicules électriques des moments propices pour les recharger. Grâce à l’usage de Linky, on peut aussi s’attendre donc à moins d’émissions de CO2. Au-delà des consommateurs, Linky saurait aussi rendre service à la planète…

* Association des Petites Villes de France